02 Juin, 15 / post / Métier

Optimisez votre BFR en 4 étapes

La trésorerie étant le nerf de la guerre, l’optimisation du besoin en fonds de roulement (BFR) revêt une importance cruciale pour la santé d’une entreprise. Dans ce but, il convient de considérer quatre axes d’amélioration : une gestion des stocks optimisée, une réduction de l’affacturage, une implication de tous les salariés, et enfin une gestion du poste clients.

1-Une gestion des stocks optimisée

stockLes excès de stock sont néfastes pour le besoin en fonds de roulement (BFR). Une étude analytique doit donc permettre de trouver les causes, racines du problème, et de quantifier leurs impacts respectifs.

Une fois les gisements de progrès identifiés et valorisés, un plan d’action peut être mis en œuvre, avec une priorisation dépendant du niveau des enjeux et de la complexité de mise en œuvre.

Une structure de suivi de projet doit enfin mesurer la performance des actions lancées, faciliter la conduite du changement, et pérenniser les progrès par l’amélioration continue.

2. Réduisez votre affacturation

affacturageLe tarif d’une offre d’affacturage sur-mesure peut s’avérer significativement inférieur à celui d’une proposition classique. De ce fait, il se révèle parfois préférable de ne confier à un « Factor » que certains clients, pour réduire le coût du contrat. Dans le même but, n’oubliez pas qu’il est possible de procéder à des regroupements au niveau de la facturation.
Seule une première phase d’évaluation précise – et quantifiée – de votre besoin pourra permettre de définir la stratégie la plus appropriée. Il suffira alors de lancer un appel d’offres, ou de renégocier avec votre « Factor » actuel.

3. Impliquez tous vos salariés

collaboratifL’optimisation du BFR concerne toute l’entreprise et peut être source de tensions internes. Situation à éviter par une conduite du changement intégrant notamment la mise en place d’outils collaboratifs : partages de fichiers, espaces de discussions, outils de préparation et de gestion de réunions, etc…

La production d’indicateurs de suivi de performance pertinents et fiables, ainsi que le partage d’informations, sont nécessaires pour garantir l’implication de tous. La mise en place d’objectifs individuels – et de formations – liés au plan d’actions, représentent également des leviers de mobilisation du personnel.

4. Gérez votre poste clients

poste clientUne meilleure gestion du poste clients peut signifier une diminution des crédits accordés. Il s’agit de négocier des acomptes, ainsi que des paiements au comptant à la livraison, en tenant bien sûr compte des spécificités propres à chaque secteur d’activité dans vos négociations.

Enfin, le fait d’accélérer vos encaissements permet de réduire le DSO (Days Sales Outstanding), c’est-à-dire d’optimiser la gestion du recouvrement. Il s’agit donc d’un levier efficace, contribuant à l’amélioration du besoin en fonds de roulement (BFR). Un logiciel de recouvrement – tel qu’ELOFICASH – peut vous assister dans l’optimisation du processus de recouvrement des créances clients.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et ne manquez aucune actualité du recouvrement !

 

Sources : iconfinder.com – picjumbo.com